L’abri de jardin, un espace de rangement insoupçonné

Un abri de jardin est une petite construction initialement destinée au rangement du matériel de jardinage et à la protection des plantes gélives en hiver. En plus d’être décoratif à souhait, il peut constituer un espace de travail ou un lieu de repos temporaire pour le jardinier, l’horticulteur ou le paysagiste. Le coût de revient de cette installation peut être alourdi d’une taxe locale si ses dimensions s’avèrent considérables au regard des dispositions règlementaires en vigueur.

Utilité et dimensions

La première utilité d’un abri de jardin est de protéger certaines plantes de la neige et du vent pendant l’hiver. Il est pourvu de fenêtres et parfois d’un toit translucide pour un éclairage optimal, nécessaire aux plantes gélives. Les dimensions d’un abri de jardin dépendent étroitement de l’usage escompté. Lorsque cet aménagement a une superficie inférieure ou égale à 5 m², vous pouvez l’allouer essentiellement au rangement d’outils de jardinage tels que les débroussailleuses, les tondeuses, les pelles et les brouettes. Mais il peut accueillir d’autres objets de bricolage et des accessoires de terrasse. Au-delà de 5 m², l’abri de jardin est dit semi-habitable et peut vous servir de lieu de rempotage de plantes mais aussi d’atelier pour exécuter divers travaux.

Matériaux de construction d’un abri de jardin

En raison de sa solidité, de sa robustesse et de sa résistance, le bois est le matériau le plus utilisé pour la réalisation de cet aménagement de jardin. Toutefois, l’aluminium est de plus en plus employé en raison de son montage aisé. Pour minimiser les coûts de production, certains fabricants optent pour le PVC bien qu’il soit loin d’égaler les deux autres matériaux en termes de qualité et de durabilité.

Taxe d’aménagement

Votre abri de jardin peut être soumis à la taxe d’aménagement lorsque sa surface excède 5 m² et que sa hauteur sous plafond dépasse 180 cm (à l’exception des escaliers). Déterminé chaque année en conseil général et en conseil municipal, le taux de cette taxe s’établit suivant un forfait au mètre carré avec un abattement de 50 % pour les 100 premiers mètres carrés. Il importe de rester dans les proportions règlementaires pour éviter l’imposition. A titre indicatif, le propriétaire d’un abri de jardin de 5 m² avec 180 cm de hauteur au plafond ne paye pas cette taxe.

You may also like...

1 Response

  1. gustave dit :

    Pour compléter votre article je dirais qu’il peut être judicieux de construire sois même son abris de jardin.
    Les abris de jardin vendus dans le commerce sont bien souvent de piètre qualité, en autoconstruction le coût est divisé par deux et la durée de vie multiplié par 5.
    A bon entendeur.