Les progrès technologiques de la médecine dentaire

L’orthodontie ou orthopédie dentofaciale est une activité de la médecine dentaire qui vise deux objectifs majeurs : l’esthétique du sourire et la santé bucco-dentaire. Cette pratique consiste à déplacer les dents par la mise en place d’appareils fixes ou amovibles afin de rétablir un alignement harmonieux de la dentition.

En effet, des dents mal alignées peuvent entrainer des caries, des problèmes de gencives, des difficultés d’élocution, de mastication voire de déglutition.
Chez les enfants, la première consultation se fait, en général, vers 6 ou 7 ans afin d’établir un premier diagnostic qui définira la date de début du traitement la plus appropriée. Les adultes peuvent également recourir à un traitement orthodontique afin de corriger les décalages entre les dents supérieures et inférieures ou les chevauchements éventuels. Les traitements pour adultes sont tout aussi performants que ceux pour enfants.

Les progrès technologiques de la médecine dentaire et des différents matériaux permettent aux orthodontistes de proposer aujourd’hui des appareils quasiment invisibles. Le souci esthétique pendant la durée du traitement est un élément essentiel à prendre en compte pour les adolescents et les adultes. Trois formules peuvent être proposées : la mise en place d’attaches transparentes ou en céramique sur la face externe des dents, l’utilisation de gouttières transparentes ou la fixation d’attaches sur la face interne des dents. Le docteur Béatrice Sébillotte-Jandot, à Dijon, vous conseillera sur le choix le plus approprié en fonction des corrections à apporter et de l’investissement financier que cela peut représenter. De plus amples informations sont disponibles sur le site http://www.selarl-orthodontie-liberation.chirurgiens-dentistes.fr/.

You may also like...

1 Response

  1. J-Claude dit :

    Les dents et leur bonne disposition restent un sujet brûlant. Des solutions existent mais certaines familles ne le savent pas ou pensent qu’il n’y a aucun remboursement.
    L’enfant en souffre.